Destination Norvège: Les premiers jours

Après une nuit bien agitée à bord du ferry, nous arrivons à Oslo. Le débarquement du ferry s’effectue en plein centre ville, face à l’Opéra, une œuvre architecturale assez spectaculaire. Après une vive discussion, la décision est prise (unilatéralement, hum..) de ne pas visiter Oslo. Sur les conseils du Routard, on fait route  le lac de Tyrifjord à 1h d’Oslo. Contrairement aux propos du guide*, le camping sauvage semble plutôt compliqué dans le coin. C’est pas grave, nous nous installons pour manger et passer un bout de l’après-midi  au bord du lac : de l’herbe bien verte, un ponton, des montagnes autour, un grand soleil… Un petit goût de paradis pour débuter ces vacances !

Pas possible donc de dormir ici, nous reprenons la route vers la vallée du Numédal. Sublime, elle longe une rivière bordée de sapins et maisons rouges. Un petit camping au bord de l’eau nous fait de l’œil. L’homme des bois peut pécher et prend une belle truite. Un parfait premier jour en Norvège!

A la fin de la vallée, la route monte en altitude pour atteindre le plateau de Hardangervidda et le massif de Hallingskarvet. Elle passe par des paysages un peu magiques. On décide de s’enfoncer dans le plateau pour faire notre première randonnée norvégienne et y bivouaquer. On dirait la Mongolie: de grands paysages ouverts avec une végétation très basse parsemés de petits lacs. On plante la tente à coté d’un point d’eau plus ou moins à l’abri du vent. Pas facile de dormir sous la tente avec le soleil qui refuse de se coucher!

hardangervidda

Après une petite nuit sous la tente, la rando reprend avec 2h  pour retourner à notre maison roulante en 2h et partir vers notre 1er Fjord avec pour objectif de trouver un calage pour dormir et faire du Kayak. On roule, on roule et… zéro possibilité! On finit par arriver à Odda où même les campings au bord de l’eau sont pleins! Ras le bol de la route, on se pose au camping de Hilda (un grand champ près d’une immense chute d’eau) et on enfourne les vélos au plus vite pour se balader au bord de la rivière. Après une petite baignade un peu frisquette mais bien appréciée avec cette chaleur, on découvre par hasard un sentier accessible en vélo  mais ça monte! On pose les vélos pour continuer à pied. Il y a une superbe cascade au bout du chemin avec une passerelle choupinette pour l’enjamber, j’adore ! Belle découverte, super descente en vélo, joli retour au camping à travers les champs. Finalement, c’était une chouette journée.

Le lendemain, nous avons prévu de faire « l’ascension » [ascension est un bien grand mot mais bon] vers le glacier Buardalen, un bras du Folgeforn. On continue sur le concept du Bike and Walk : début en vélo pour arriver au départ du sentier, ça monte, c’est dur, j’en chie pas mal. Ensuite, deux heures de montée pour atteindre le glacier avec des petits passages d’escalades assez rigolos. Magnifique vue sur le glacier et toute la vallée.

Publicités

2 réflexions sur “Destination Norvège: Les premiers jours

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s